mercredi 27 octobre 2010

La méditation change-t-elle le cerveau ?


Davidson est un psychologue de formation basé à l'Université du Wisconsin, Madison. Dans une étude récente, son équipe a montré que lors de la méditation, les méditants débutants stimulent leur système limbique, le réseau émotionnel du cerveau.

Mais l'étude a également montré que les méditants experts, des moines boudhistes dont la pratique correspond à plus de 10.000 heures de méditation, ont une plus grande activation de leur système limbique. Ce qui prouve que la méditation change le cerveau, car elle développe les zones de l’empathie.
Ces changements sont liés à l’activation d'une région du cerveau qui génère des émotions positives : la région face antérieure gauche.

Même si les recherches sur la méditation sont encore au stade préliminaire au niveau de la zone limbique, son utilisation dans les traitements des affections aussi diverses que la dépression et la douleur chronique est plus largement reconnue (voir articles du blog).

Fin 1990, le chercheur Andrew Newberg à l’université de Pennsylvanie a étudié le cerveau de méditants expérimentés avec des scans : leur cortex préfrontal, la zone du cerveau qui correspond à l'attention, est très active lors de la méditation, tandis que la région du cerveau qui régit notre orientation dans le temps et l'espace, le pariétal lobe supérieur, est devenu noir. (Image ci-dessus.)
Ce qui montre que les méditants expérimentés ont moins de neurones qui répondent aux bruits gênants pouvant interrompre leur méditation. En clair, ils peuvent plus facilement focaliser leur attention.
Remarques:
La Méditation Sahaja Yoga permet spécifiquement d'activer la zone limbique : c'est la base de cette méditation sans pensée, sa spécialité. Elle permet une perception des choses sans mettre en marche les pensées (lobes frontaux). En fait, le système nerveux parasympathique est sollicité car une énergie lovée dans le sacrum, la Kundalini, s'éveille avec cette méditation, et parcourt la moelle épinière pour atteindre la zone limbique. L'empathie fait parti des nombreuses expressions positives de la personnalité qui s'exprime grâce à cette sollicitation de la zone limbique.

Plus sur : http://pagingdrgupta.blogs.cnn.com/2010/10/26/can-meditation-change-your-brain-contemplative-neuroscientists-believe-it-can/

Publié par stop au stress

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire