samedi 3 avril 2010

Le surpoids lié aux événements stressants


L’obésité gagne du terrain en France. Estimée à 8,2 % en 1997, elle était de 14,5 % en 2009. 46,4 % de la population nationale de plus de 15 ans possède un indice de masse corporelle supérieur à 25 kg/m2, donc est en surpoids.

Même si, à l'origine de ces taux, on trouve des habitudes alimentaires peu équilibrées et de la sédentarité, des spécialistes ont démontré le rôle non négligeable de certains événements de la vie qui sont associés à un risque de prise de poids.

Leur étude, publiée assez récemment dans le "Bulletin épidémiologique hebdomadaire", s'appuie sur les données de la cohorte SIRS (Santé, inégalité et ruptures sociales) constituée en 2005, sur 3 000 adultes de l'agglomération parisienne (départements 75, 92, 93 et 94).
Tous âges et sexes confondus, 36,4 % des personnes étaient en surpoids, 27,6 % en pré-obésité et 8,8 % obèses. Pour les deux sexes, le poids augmente avec l'âge, avec un risque maximal chez les 65-74 ans. Cependant, chez les femmes, le surpoids est lié à une faible éducation et de faibles revenus, et chez les hommes, cela indique des anciens fumeurs.

Côté événements biographiques féminins, celles qui déclarent avoir passé une enfance malheureuse ont un risque plus élevé d'être en surpoids. Chez les hommes, le fait d'avoir un partenaire atteint d'une maladie grave (actuellement ou dans le passé) est aussi associé à un risque plus élevé de surpoids.
Plus sur:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire