lundi 12 avril 2010

Journée mondiale contre la maladie de Parkinson



La maladie de Parkinson


Ce n'est pas seulement une maladie de la vieillesse. En France, on compte 10 000 nouveaux cas chaque année, ce qui en dit long sur sa nocivité.

En fait, c'est une dégénérescence d'un groupe de neurones produisant de la dopamine qui est en cause dans cette maladie, dont les symptômes sont une diminution du mouvement spontané, une rigidité musculaire et des tremblements.


Nous possédons plusieurs millions de neurones dopaminergiques qui utilisent la dopamine pour transmettre une information chimique. Pour évaluer le taux de dopamine, on dose à la fois la dopamine et son catabolite (ce qui est rebus), l’acide homovanillique ou HVA.

On retrouve des taux de HVA anormalement bas chez plusieurs personnes:
- les patients toxicomanes souffrant de troubles du déficit de l’attention avec hyperactivité et ayant été négligés durant leur enfance (voir les références ci-dessous). Pour les auteurs ces résultats suggèrent que la négligence des parents pendant l’enfance pourrait avoir un effet sur la fonction dopaminergique à l’âge adulte et contribuer à l’apparition de l’hyperactivité et à une plus grande sensibilité à l’usage de drogues.
- les dépressions de type mélancolique, caractérisées par une diminution de l’activité motrice et de l’initiative.

Comment y remédier en plus de la médication ?

On sait maintenant que la pratique régulière d'un sport permet d'augmenter la sécrétion naturelle de dopamine. La Méditation Sahaja Yoga pourait aider d'une façon indirecte car elle agit sur l'hyperactivité, le stress, la mélancolie ou la dépression. Ce serait sans doute une façon complémentaire de retrarder les effets négatifs de la maladie de Parkinson, (il n'existe pas encore d'étude scientifique à ce stade) en créant une hygiène de vie, un équilibre.

Références de l'étude scientifique: Gerra G, Leonardi C, Cortese E, Zaimovic A, Dell'agnello G, Manfredini M, Somaini L, Petracca F, Caretti V, Saracino MA, Raggi MA, Donnini C. Homovanillic acid (HVA) plasma levels inversely correlate with attention deficit-hyperactivity and childhood neglect measures in addicted patients. J Neural Transm. 2007 Aug 10

Plus sur la maladie de Parkinson: http://blog.france2.fr/mon-blog-medical/index.php/2010/04/12/178408-maladie-de-parkinson-les-espoirs-de-la-therapie-genique-et-du-diagnostic-precoce
Image : La dopamine est produite par l'hypothalamus
Publié par stop au stress

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire