jeudi 7 janvier 2010

Le coût du stress au travail

Selon une étude publiée ce jeudi 7 janvier, le stress au travail a coûté au minimum de 1,9 à 3 milliards d'euros en 2007.
Les manifestations concrètes du stress au travail sont : des dépenses de soins, de l'absentéisme, des cessations d'activité et des décès prématurés...

L'institut national de recherche et de sécurité (INRS) et Arts et Métiers ParisTech ont analysé (notamment) les comptes de la santé publique concernant 27,8 millions de personnes actives, afin d’évaluer « le coût social du stress au travail à l'échelle de la nation».


Selon les auteurs de l'enquête, «les chiffres réels sont vraisemblablement bien supérieurs». Par exemple, l'étude n'a pas pris en compte le harcèlement au travail ou la pénibilité. Or, cette tension dans le travail, “job strain” représente presqu’un tiers des situations stressantes.
De même, parmi les pathologies liées au stress, les auteurs n’ont retenu que celles qui ont fait l’objet de nombreuses études: les maladies cardiovasculaires (infarctus, maladies cérébrovasculaires, hypertension), la dépression et certains troubles musculosquelettiques (TMS)».

En conclusion, les chiffres sont bien en deçà de la réalité car on ne sait pas encore évaluer la souffrance, le manque d’autonomie, les allergies, la pénibilité, la perte de bien-être que le stress occasionne.
(Source AFP)
Plus sur : LIBÉRATION.FR
Publié par stop au stress

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire