jeudi 14 janvier 2010

La panique liée à l'orexine


Une attaque de panique est un trouble de l'anxiété important : on ressent des palpitations cardiaques, une gêne respiratoire, des vertiges… Et on a le sentiment d’une perte de contrôle de soi ou même l'impression d'être en train de mourir.

Si on ne connaît pas encore l’origine de ces crises, on sait par contre que le lactate de sodium ou des inhalations de CO2 peuvent les déclencher.

A l’Université de l'Indiana, Philip Johnson et ses collègues ont constaté que certaines molécules inhibitrices de l'orexine, aussi nommée "hypocrétine", pouvaient réduire les comportements de panique chez les rats mis en situation d'angoisse, et que les neurones qui synthétisent l'orexine doivent être activés pour que la panique se déclenche chez ces rats. De même, les patients sujets à l'anxiété panique présentent des concentrations d'orexine dans le fluide cérébro-spinal plus élevées que dans un groupe contrôle.
Johnson et Al., Nature Medecine du 27 décembre 2009

Même si cette hypothèse ne rallie pas encore tous les chercheurs, c’est une piste intéressante.

La méditation, qui permet d’émettre des endorphines, est un moyen de relaxation qui a des effets neurochimiques. Pour nous, cela montre encore une fois que le stress se combat aussi au niveau neurochimique et que la méditation est un moyen de prévention pour ces crises.
Plus sur: Monde.fr
Publié par stop au stress

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire